Un récent article de Cerveau & Psycho révèle qu’au moment de la naissance, notre cerveau subit des modifications de structure qui le préparent à affronter le monde - une analyse tout à fait transposable à l'initiation maçonnique.

Au moment de la naissance, le cerveau doit quitter un monde clos où les stimulations sont rares, pour un monde ouvert où tout est à explorer. Les sens doivent donc être décuplés, et le cerveau nouveau-né doit d’une certaine façon « passer à la vitesse supérieure ». Des expériences sur des rats ont montré qu’au moment de la naissance, un des neurotransmetteurs les plus importants, la sérotonine, chute brusquement, ce qui conduit les neurones à renforcer leurs connexions.

En l’absence de sérotonine, ont observé les chercheurs, les neurones les plus proches renforcent leurs liens, tandis que les plus éloignés les affaiblissent. Il en résulte la formation d’ilôts fonctionnels, colonnes corticales qui se prolongent verticalement vers l’intérieur du cerveau, comme des cylindres regroupant des milliers de neurones établissant des liens préférentiels. Le cerveau du nouveau-né crée donc très rapidement ses colonnes corticales, en réponse à cette chute de sérotonine au moment de la naissance. Naturellement, la fonction de cette adaptation soudaine est très claire : il s’agit d’affronter le monde à l’aide de moyens d’exploration matures.

L’initiation fonctionne de manière très similaire, avec au surplus une résonnance symbolique forte : la constitution de colonnes plongeant vers le centre. En recevant la lumière, le nouvel initié élargit son champ de conscience et crée de nouveaux liens avec les Frères de la Loge et tous ceux de la chaine d’union sur la surface de la terre.

Pour en savoir plus sur Naissance et initialisation du cerveau.